Aller au contenu principal
Temps de lecture : 4 min.

Comment consulter un psychologue gratuitement quand on est étudiant ?

Avec notre plateforme soutien-etudiant.info, on t'aide à trouver des soutiens psychologiques gratuits et adaptés à tes besoins d'étudiant·e·s dans ton académie. Créé dans l’urgence de la crise sanitaire, le site a tenté de répondre au mal-être psychologique des étudiant·e·s : perte de sens, conditions de vie difficiles dans les résidences universitaires, cours en visio, perte de jobs étudiants, précarité galopante... Alors que la crise sanitaire perdure, l’association a décidé de pérenniser cette ressource mise à disposition des étudiant·e·s en mettant à jour son recensement fin 2021. On t'en dit plus ici !
Image
jeune sur son ordinateur

« C’est dur d’avoir 20 ans en 2020 »…et en 2021 aussi

« C’est dur d’avoir 20 ans en 2020 », nous annonçait le président de la République l’an dernier ; oui, c’était dur, mais ce mal-être chez les étudiant·e·s se ressent tout autant en dehors des périodes de confinement. Chez Nightline, on le sait bien : le nombre d’appels vers nos services d’écoute n’a pas baissé depuis début 2020, et il en va de même pour le nombre de visiteur·euse·s sur soutien-etudiant.info. Initialement prévu pour aider les étudiant·e·s à trouver les rares soutiens qui restaient disponibles en distanciel, le site soutien-etudiant.info nous révèle actuellement que les étudiant·e·s ne savent toujours pas vers qui se tourner pour parler de leurs maux, confinement ou pas.

Un nouvel effort de recensement

Avec un trafic sur le site qui reste considérable, l’association Nightline consacre donc des ressources à sa mise à jour renouvelée. Le dernier grand effort de recensement a eu lieu en novembre 2021, et garantit l’exactitude de toutes les informations sur le site à cette date. Sur la page du site intitulée « Les soutiens dispos », notamment, une fiche par académie est disponible au format PDF, et chaque soutien listé a été vérifié par une équipe mobilisée pour l’occasion.

La mise à jour précédente datant d’une période de confinement, chaque fiche académie a vu beaucoup de mentions de « entretien physique en cas de nécessité absolue » se transformer en « entretiens en présentiel si possible ». Néanmoins, là où c'est possible, les modalités d’entretiens en distanciel sont systématiquement mentionnées. Dans certains cas, cela permet par exemple à des étudiant·e·s en stage ou en Erasmus à l’étranger de bénéficier d’un soutien dans leur établissement d’origine.

La mise à jour a été effectuée sur deux semaines par une équipe de quatre recenseur·euse·s à temps plein, qui ont travaillé académie par académie pour contacter chaque structure et mettre à jour ses informations dans les fiches. Le contact a généralement été pris par téléphone ou par mail, plutôt que par un passage sur le site web de la structure, pour s’assurer d’avoir les détails les plus récents possibles. En cette période de sortie de crise sanitaire, nous constatons que les informations pratiques des structures sont en changement : des structures dédiées à la Covid-19 ferment leurs portes, d’autres structures de soutien recrutent du personnel supplémentaire ou sont encore à la recherche de personnes pour les soutenir. Toutes se réhabituent au présentiel ; les adresses physiques des locaux sont donc plus souvent indiquées.

Permettre aux étudiant·e·s de naviguer parmi la multitude de ressources disponibles

Les structures recensées viennent d’un grand nombre de secteurs différents. Chaque fiche comprend des associations, des services de santé universitaires, des infirmeries, des pôles d’écoute et d’orientation au sein d’établissements, des MDA (maisons des adolescent·e·s) et PAEJ (points accueil écoute jeunes), des CMP (centres médico-psychologiques), et parfois même des dispositifs d’aide par les pairs. Les soutiens ne sont pas toujours ouverts à toute la population, étant parfois limités aux étudiant·e·s d’un établissement, aux personnes dans une tranche d’âge spécifique, ou encore aux personnes habitant dans un certain secteur. Ces conditions d’éligibilité sont toujours indiquées sur le site. Les langues parlées ont également été relevées, pour les étudiant·e·s pour qui le français ne serait pas la langue maternelle. Le site (ainsi que ses fiches) est ainsi consultable en anglais à l’adresse student-support.info.

Chaque soutien proposé est 100 % gratuit et sans avance de frais, et les modalités pour obtenir ces soutiens sont expliquées dans les fiches.

Puisque les services de soutien psychologique ne cessent d’évoluer, il se peut que vous trouviez dès maintenant des informations datées dans les fiches, ou que vous connaissiez des structures que nous n’avons pas encore recensées. Pour nous le signaler, n’hésitez pas à nous écrire à l’adresse mail suivante, sur laquelle nous répondrons à tous vos feedbacks !

 

Ce nouveau recensement a été financé par les Ministères de la Santé et de l’Enseignement Supérieur, que nous remercions pour leur soutien.

Rédacteur·rice : Tom Conti-Leslie
Publié le 21/03/2022 à 11h23
Dernière mise à jour le 28/03/2022 à 10h16