Aller au contenu principal

Le soutien par les pairs au cœur de nos actions

Encourager le partage d’expériences communes et le soutien mutuel, c’est une des missions que s’est donnée Nightline dès sa création, en permettant à chaque étudiant·e de s’investir auprès de ses pairs. On vous en dit plus sur notre projet-phare lié au soutien par les pairs ici.
Mains qui se soutiennent

Le soutien par les pairs, c'est quoi ?

Forme de service où des personnes partagent et bénéficient de leurs expériences et vécus en commun. Le·a pair-aidant·e comprend par sa propre expérience le vécu du pair aidé·e et est en mesure de lui apporter de l’aide, du soutien, des services.
 

Source : Peer support for student mental health, Student Minds (2014)

mains de bénévoles assemblant un puzzle

La naissance du soutien par les pairs structuré

Le soutien informel entre pairs a toujours existé, et il s’intègre de manière naturelle dans nos relations personnelles du quotidien. Le premier cas d’une forme structurée de soutien par les pairs est la création d’Alcooliques Anonymes aux États-Unis en 1935. Depuis son apparition, le phénomène a pris tellement d’ampleur aux États-Unis qu’il existe deux fois plus de programmes de soutien par les pairs dédiés aux troubles mentaux que de structures médico-psychiatriques professionnelles ! On vous en dit plus sur notre projet-phare lié au soutien par les pairs ici : le dispositif sentinelle étudiante.

Le projet sentinelles étudiantes

Repérer et orienter ses pairs en détresse

En collaboration avec le Groupement d’Etudes et de Prévention du Suicide (GEPS), Nightline a mis en place un dispositif pour les étudiant·e·s ayant un rôle d’aidant·e·s dans leur communauté étudiante et souhaitant acquérir des compétences de repérage et d’orientation de leurs pairs en détresse. L’objectif ? Faire des étudiant·e·s des acteur·rice·s de prévention au quotidien dans leurs communautés. De cette façon, le projet sentinelles étudiantes s'intègre à la démarche communautaire qui est un levier central chez Nightline pour améliorer la santé mentale étudiante.

Quels bénéfices, concrètement ?

Pour la communauté étudiante, le soutien par les pairs :

1

Permet de toucher celles et ceux qui ne s’orientent pas naturellement vers des structures professionnelles et sert de passerelle vers ces structures

2

Réduit la détresse psychologique, l’épuisement et les pensées suicidaires ainsi que le sentiment d'isolement qui est le principal facteur déterminant du mal-être psychologique chez la communauté étudiante

3

Permet de normaliser les échanges autour de la santé mentale entre pairs