Aller au contenu principal

Prévention

Le pôle Prévention de Nightline effectue des actions de sensibilisation auprès des étudiant·e·s, des professeur·e·s et équipes médicales scolaires afin de mieux appréhender les questions de santé mentale au quotidien.
illustration de bras qui tendent des outils

Des interventions en classes préparatoires (CPGE)

Proposer un accompagnement à chacun

Auprès des étudiant·e·s

Les classes préparatoires sont réputées pour leur niveau d’exigence et le stress que peuvent y ressentir les étudiant·e·s. Afin de mieux vivre cette période intense, le pôle Prévention intervient auprès des étudiant·e·s de CPGE en proposant des ateliers de sensibilisation accompagnés d’un livret, et en intervenant notamment lors de la soirée de pré-rentrée. Nos bénévoles interviennent aussi toute au long de l’année afin de discuter avec les élèves et de faire passer des messages de prévention.

Photo of an intervention at Chaptal
Image of one of the Prevention Team's interventions at Chaptal

 

 

Auprès des professeur·e·s

Pour les professeur·e·s de CPGE, le pôle Prévention propose un atelier de sensibilisation à la santé mentale étudiante, dont l’objectif est de donner des connaissances et des outils pour aborder les difficultés de l’étudiant·e avec plus d’aisance et savoir l’accompagner au mieux. Le pôle Prévention distribue notamment des livrets à destination des professeur·e·s afin de leur proposer un support d'accompagnement.

Auprès des équipes médicales scolaires

Pour les équipes médicales scolaires des classes préparatoires, Nightline met en place des groupes d’analyse des pratiques inter-établissements. Nous proposons également une boîte à outils de ressources et d’exercices pratiques pour aider le personnel soignant à accompagner les étudiant·e·s à travers leurs différentes problématiques (stress, estime de soi, etc.). Nous aidons également à la recherche de partenariats avec des structures de soins extérieures gratuites et à proximité.

Fournir une boîte à outil sur mesure

Photo du kit de prevention

Un support sur mesure à chaque intervention

L'équipe Prévention distribue lors de ses interventions un kit à destination des étudiant·e·s afin de les sensibiliser aux questions de santé mentale. Il contient notamment un mini-dico de la santé mentale rédigé avec notre psychologue clinicienne, des astuces pour vivre son expérience en classes préparatoires de manière sereine, et des auto-questionnaires scientifiques pour apprendre à faire un point sur soi.

Ce kit présente aussi des solutions de soutien psys sur-mesure et gratuits proches de et adaptées à chaque établissement.

Au sommaire

Ressources dans ton établissement, te présente les personnes ressources à ton établissement vers lesquelles tu peux te tourner en fonction de tes besoins. 

Bien-être et troubles psy, te parle de bien-être et met à ta disposition un Mini Dico de la santé mentale pour t’aider à comprendre et à repérer les différents troubles psy.

Qui est qui ? t’explique la différence entre psychologue et psychiatre et te parle des différents professionnels que tu peux solliciter en fonction de tes besoins.

Structures de soins près de ton établissement, te donne les adresses et les informations pratiques des lieux d’aide gratuits les plus proches de ton établissement.

Tips pour un·e marathonien·ne en prépa, te fournit des astuces, des infos, des ressources pour te coacher dans ce marathon et t’aider à donner le meilleur de toi-même au long cours.

Faire le pointte propose différents auto-questionnaires scientifiques gratuits pour apprendre à te connaître ou faire le point sur un sujet en particulier. 

Extrait : Quelques mots d'histoire

Si je te dis « maladie mentale », quelles images te viennent en tête ?

Nos sociétés égrènent depuis de nombreuses décennies l’idée qu’un « malade mental » est un fou, une personne bizarre, marginale, voire violente et dangereuse. 

Mais savais-tu qu’avant le XVIIème siècle, les personnes souffrant de maladies mentales n’étaient pas exclues de la société comme elles le sont aujourd’hui ? 

C’est au moment du Grand Renfermement et de l’inquiétude généralisée quant à la sorcellerie que les représentations de la société se sont transformées.

Les « fous » sont alors enfermés aux côtés des « vagabonds », des « débauchés », des femmes prostituées et des personnes âgées. Un amalgame qui semble être resté très prégnant dans nos représentations… !